#1
profiter bonus winamax
Votre premier pari remboursé en cash jusqu'à 100 euros Je parie
#2
profiter bonus unibet
Votre premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 100 euros Je parie
#3
profiter bonus parions sport
Votre premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 150 euros Je parie

Qu’est-ce que le ROI en paris sportifs

> Une rapide définition du ROI

Le ROI (return on investment) ou retour sur investissement en français va mesurer votre rentabilité dans les paris sportifs. Pour info sachez que le ROI existe dans bien d’autres domaines que les paris sportifs, c’est une notion utilisée par exemple en gestion d’entreprise.

Vous avez peut-être vu des pronostiqueurs ou des parieurs vous parler du ROI, mais sans jamais prendre la peine de vous expliquer de quoi il s’agit. C’est un outil dont les parieurs pro se servent, c’est donc une bonne idée de connaitre de quoi il s’agit et de savoir le calculer.

Concrètement quand vous calculez un ROI (appelé quelque fois yield), vous divisez vos bénéfices totaux (ou vos pertes si vous êtes en négatif) par le montant total que vous avez misé.

Le but du ROI c’est de voir combien vous avez réussi à dégager de bénéfice, avec la somme que vous avez misé au total. C’est pour cela que je vous disais que le ROI était le calcul de votre rentabilité.

C’est le calcul qui va vous indiquer de la façon la plus fiable si vous êtes gagnant aux paris sportifs ou non.

> Positif ou négatif

Le ROI c’est donc le rapport entre vos bénéfices (ou vos pertes) et la somme totale que vous avez misé. Bien-sûr vu qu’on veut obtenir un pourcentage, on le multiplie par 100.

Dès lors c’est assez simple de voir que suite au calcul du ROI, il n’y a que deux scénarios possibles :

  • – Soit vous obtenez un ROI négatif, et là le constat est sans appel vous perdez de l’argent aux paris sportifs. Si cela est votre cas pas de panique, un chapitre de l’article vous explique comment faire.
  • – Soit vous avez un ROI positif, et là cela signifie simplement que vous parvenez à gagner de l’argent sportifs. Dans ce cas, plus vous obtenez un pourcentage élevé et plus vous parvenez à être rentable dans les paris sportifs.

Et oui, ce qu’il faut comprendre c’est que quand vous avez un ROI de 20 %, quand vous misez 100 euros vous en gagnez 20. Tandis que si votre ROI est de 2 %, pour 100 euros de mise vos bénéfices sont de 2 euros.

retour sur invesitssement paris sportifs

Donc plus le ROI est élevé et plus vous êtes considéré comme un parieur qui gagne de l’argent. Juste après on verra un exemple pour que vous puissiez vous aussi calculez votre ROI facilement.

Ce qu’il faut simplement comprendre c’est que calculer un ROI sur 5 paris n’a pas d’intérêt. Non, le but c’est vraiment de le calculer sur une période plus longue : 1 mois au minimum, mais plutôt même sur 6 mois ou sur une saison entière.

Le but c’est de mesurer votre rentabilité dans les paris sportifs, et ce sur le long terme. On considère que si vous avez un ROI au dessus de 5 %, vous êtes un bon parieur qui gagne régulièrement de l’argent dans les paris sportifs.

Chose importante à remarquer si vous voulez calculer un ROI, il faut que vous sachiez quels paris vous avez fait. Et surtout savoir s’ils sont gagnant ou perdants, et de combien.

Bref il y a une étape indispensable avant de calculer son ROI, c’est de tenir un bilan de ses paris.

> Tenir un bilan

C’est quoi un bilan ? C’est juste un récapitulatif de tous vos paris, où sera mentionné votre mise pour chaque pari et votre gain (ou non). Et c’est à partir de ce bilan que l’on pourra justement calculer un ROI, mais pas que.

C’est vraiment très important de faire un bilan de vos paris sportifs. Parce qu’au delà du fait que ça vous permet de savoir si vous êtes gagnant, cela vous permet de connaitre vos forces et vos faiblesses.

Ainsi vous allez sans doute pouvoir identifier des sports, ou des types de paris dans lesquels vous êtes moins performants. Et d’autres où vous êtes plus souvent gagnants.

analyse paris sportifs

Prenons un exemple, en imaginant que vous pariez sur deux sports exclusivement : le foot et le basket. Si en faisant votre bilan, vous vous rendez compte que globalement vous êtes perdants sur vos paris foot et gagnants sur le basket, il y aura sans doute une conclusion à tirer de tout ça.

Et dans ce cas la conclusion qui s’impose est logique : se spécialiser dans les paris basket et ne plus parier sur le foot (ou de façon exceptionnelle).

Vous le voyez faire un bilan, c’est vraiment utile, parce que ça vous permet de vous améliorer. Après j’ai conscience que ça fait pas spécialement plaisir de voir la réalité en face, surtout quand on perd de l’argent, pourtant c’est nécessaire si on veut pouvoir gagner aux paris sportifs.

Pour faire un bilan rien de plus simple, si vous êtes un minimum à l’aise avec Excel vous pouvez vous faire facilement une feuille de bilan. Il reste aussi la bonne vieille méthode de la feuille de papier partagé en différentes colonnes, c’est un peu à l’ancienne mais ça marchera toujours.

Vous avez même des outils en ligne qui vous permettent de calculer votre votre bilan et votre ROI. Le plus connu c’est Bet Analytix ( ex Bet Bankroll), dont la version gratuite est largement suffisante pour calculer tranquillement le bilan de vos paris sportifs.

Mais lorsqu’on fait un bilan, il existe un autre calcul qui ressemble au ROI mais un peu différent : c’est le ROC. et on va voir qu’il peut être bien utile.

Si vous cherchez le bookmaker qui propose les cotes les plus élevées sur le foot.

Alors inscrivez-vous sur Unibet et profitez du bonus de bienvenue. S'il est perdant, votre premier pari remboursé en paris gratuits dans la limite de 100 euros. Je gagne sur Unibet

Définition du ROC

Même si en apparence il ressemble beaucoup au ROI, le ROC se distingue sur un point : la base de calcul.

Le ROC lui se calcule en divisant les bénéfices (ou les pertes) non pas en le divisant par le total des mises comme pour le ROI, mais en le divisant par le montant total de la bankroll. Quand on calcule le ROC, on ne tient pas du tout compte des mises.

paris sportifs roc
« Solide comme un ROC »

Le ROC tient donc compte du montant de la bankroll, cela signifie qu’au préalable il est indispensable que vous ayez une bankroll, c’est logique. Mais même sans parler de ROC, dans les paris sportifs avoir une bankroll est obligatoire.

Puisqu’avoir une bankroll, c’est avoir un budget consacré exclusivement aux paris sportifs. Avoir une bankroll vous évite donc de miser de l’argent qui vous serait indispensable pour survivre.

Une fois qu’on s’est constitué une bankroll, il faut maintenant gérer ses mises. Et pour bien gérer sa bankroll il faut miser pour chaque pari un pourcentage de son capital, qui ne doit pas excéder 5 % par pari.

Si vous parvenez à gérer au mieux votre bankroll et à analyser correctement, vous parviendrez à être en bénéfice. Et votre ROC  sera positif, comme votre ROI d’ailleurs.

Pour vous aider à calculer votre ROI (et votre ROC), voici des exemples.

Comment calculer son ROI : exemple

Partons du principe qu’un parieur possède une bankroll totale de 200 euros.

Dans notre scénario, ce parieur a misé sur 10 paris d’un montant de 10 euros chacun, et chaque pari est à une cote d’ 1,80. Notre parieur va réaliser une bonne performance et gagne 6 des 10 paris.

A partir de cette exemple, on va pouvoir calculer facilement un ROI et ROC, mais on va d’abord calculer le bénéfice total pour ces 10 paris.

Les bénéfices représentent 6 x (1,80 x 10 €) – 100 € de mise totale. Cela va donc donner : 108 – 100 = 8€ de bénéfice total pour ces 10 paris.

  • – Pour calculer le ROC, on va donc diviser les bénéfices par le montant total de la bankroll. Donc 8/200 x100 = 4%, ici notre ROC est de 4 %
  • – Le ROI sera un indicateur toujours plus intéressant puisqu’il va mesurer notre rentabilité réelle en fonction de la somme totale que l’on a misé. On divise donc notre bénéfice par notre mise totale, soit 8/100 x100 = 8%, le ROI sera ici de 8%.

Bien-sûr il s’agissait d’un exemple, puisque dans la réalité tous les paris ne seront pas à la même cote et avec la même mise. Mais cela permet de vous montrer comment ça fonctionne, avec un calcul un peu simplifié.

Un peu plus haut dans l’article on vous indiquait qu’un bon parieur avait un ROI supérieur à 5%. Dans l’exemple, notre parieur réalise donc une bonne performance qui lui permet d’être rentable.

De la même façon et pour simplifier notre exemple, on s’est basé sur seulement 10 matchs. Or comme on l’a indiqué dans le chapitre précédent, le ROI est surtout pertinent quand il est calculé sur une longue période (6 mois, 1 an …).

C’est vraiment sur le long terme qu’on peut se faire une idée de si on est gagnant ou non. Et si ce n’est pas le cas et qu’on a un ROI négatif, voici quelques pistes pour savoir comment faire

Mon ROI est négatif, que faire ?

Au moment de faire un bilan de ses paris sportifs et de calculer son ROI, il est possible que cela vous mette en face d’une réalité pas très agréable : vous êtes en négatif.

Et c’est en l’analysant que vous allez vous rendre compte de vos différentes erreurs. Cela peut être des sports, des compétitions ou même des types de paris sur lesquels vous êtes particulièrement perdants.

Cela peut aussi venir du fait que vous vous êtes trompé dans certaines de vos analyses, voire que vous avez parié sans analysé. Il est aussi possible que vous n’ayez pas géré correctement vos mises, et que vous ayez misé trop sur certains paris.

pire pronostiqueur

Bref une fois dans votre situation, le but c’est de dresser un constat lucide sur ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Il est toujours possible de rattraper ses pertes, à condition de tirer des leçons de ses erreurs et de s’améliorer.

Si vous constatez que vous avez fait beaucoup d’erreur d’analyse, il faudra sans doute que vous fassiez différemment.

L’erreur que font beaucoup de parieurs au moment de leur analyse c’est de beaucoup s’appuyer sur les statistiques, en ne tenant pas assez compte des absents et des enjeux de la rencontre. C’est peut-être votre cas et une piste à explorer pour vous.

Si vous constatez que vous êtes performant sur un sport ou une compétition en particulier, ça peut être une bonne idée de vous spécialiser là dedans. Le but ce serait d’y développer une certaine expertise afin d’y dénicher des valuebets, et d’abandonner les disciplines sur lesquelles vous perdez de l’argent.

Dans tous les cas, quand votre ROI est négatif vous n’avez pas d’autres choix que de changer, et vous améliorer pour basculer dans le camp des gagnants.

Si vous voulez parier sur les meilleures cotes
Alors Winamax est fait pour vous puisqu'il propose en moyenne les cotes les plus élevées.

En plus votre premier pari est remboursé jusqu'à 100 euros
Ce bonus est versé en cash, vous pouvez le retirer immédiatement sur votre compte bancaire si vous le souhaitez
C'est donc sans aucun risque !


Je gagne sur Winamax